Suspiria, 1977

Dario Argento

Le scénario est une idée obsolète. Demande-t-on à un morceau de heavy metal d’avoir une mélodie ?

Entre hard rock et expérimentation plastique, le génie d’Argento ne s’embarrasse désormais plus de prétextes.

L’histoire tient en un plan mais chaque plan est une histoire.

 
Voir aussi
Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 15 avril 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s