Transfiguration, 2016

Michael O’Shea

Un adolescent du Queens se prend pour un vampire. Il est pauvre, il est orphelin, il est amoureux de sa voisine… et il prend son fantasme très au sérieux.
Voilà qui aurait pu constituer un bon départ pour un rebut de « Blastula » sur le mode comique book. Toutefois, Michael O’Shea choisi l’option réaliste, avec travellings documentaires dans les jungles urbaines et sensibilité indie dans le jeu (parfait) des jeunes acteurs.
Ce n’est pas pour autant qu’il ne prend pas aussi au sérieux cette histoire de vampire.
Conscient du lourd héritage que constitue le genre et ses variations, le cinéaste place dans la bouche de ses personnages des dialogues sur « Twilight », manière de devancer le spectateur qui était en train de définir son film comme un mélange avec la fameuse série teen et « The dire ».
Mais comme nous aimons décidément beaucoup les références, on se met à penser à un autre beau film d’enfance et de sang, à mesure que le héros devient à la fois plus inquiétant et plus protecteur.
Serions-nous devant le véritable remake du suédois « Morse »?
Le projet de O’Shea est plus complexe, car, au fur et à mesure que son métrage accomplit son boulot de film d’horreur comme de film social et semble s’acheminer vers un final vengeur un peu attendu, c’est son titre qui se révèle en être la véritable clef.
En optant pour le frisson mystique, « Transfiguration » fait de son héros un Christ noir qui renouvelle la représentation du vampire tout en se plongeant dans l’origine du mythe.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 17 juillet 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s