Limite, 1929

Mario Peixoto

Un homme et deux femmes dérivent en mer sur un canot. Épuisés, ils ont cessé de ramer laissant le destin faire son œuvre. Chacun va raconter son histoire.
Je me souviens d’un programme expérimental, une nuit sur Arte, où je m’étais laissé hypnotiser par le plan fixe d’un naufragé ayant laissé tourner une antique caméra le temps de ce qui se révèlerait sa fin de vie. Filmé en numérique, cela aurait pris une très mauvaise tournure, mais le noir et blanc granuleux et la disparition du personnage hors champs faisaient passer ce morceau de nitrate d’argent dans le domaine de l’art.
Une sensation similaire m’a saisi en regardant « Limite ».
Dès l’origine, les frères Lumières avaient compris que la beauté inhérente à l’océan constituait une opportunité pour leur art naissant. Ils envoyèrent donc leur opérateurs filmer les vagues, soit du mouvement perpétuel mais toujours différent.
Peixoto est autant connu comme poète que comme cinéaste, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a, par son unique film, fusionné les 2 disciplines, comme s’il avait rêvé à même la pellicule.
Généreux, il invite la musique dans la fusion via l’orchestration des gymnopedies n°1 & et 2 par Serge Koussevitzky et l’orchestre symphonique de Boston. La partition hypnotique épouse génialement un long métrage fonctionnant par boucles.
Les souvenirs de chaque protagoniste s’enchaînent donc, créant d’étranges espaces mentaux : une forêt pur un duel, la mer du naufrage et un cimetière qui les rassemble autour du thème de la jalousie amoureuse.
A la sortie de « Avatar », James Cameron concédait que malgré sa technologie de pointe et ses centaines de millions de dollars, le coeur de l’oeuvre se logeait dans un récit d’aventure telle qu’on les imagine adolescent.
Un film brésilien des premiers âges avait, ainsi, déjà songé à Pandora.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 31 mai 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s