Les bons petits diables, 1930

Brats

Leo McCarey & James Parrott

Avec des classiques comme  » On a gaffé « ,  » Oeil pour oeil  » ou « La bataille du siècle « , les compères Stan Laurel et Oliver Hardy ont posé les bases d’un burlesque violent, fait de coups et de chutes, dans lequel tout objet devient une arme et toute bribe du décors a pour fonction de participer à sa propre destruction.
Dans cet opus de 1930 signé Leo McCarey, le duo joue un double rôle : celui de 2 adultes et de 2 enfants.
Ce seul énoncé démultiplie les pistes, les comiques incarnant déjà habituellement des enfants dans des corps d’adultes.
La situation se radicalise lorsque Laurel et Hardy doivent s’occuper de 2 gamins ayant la tête de… Laurel et Hardy.
Au passage, les allusions sexuelles sont légions dans leur cinéma, mais cette incursion dans l’homo-parentalité me semble unique.
Les stars et leur réalisateur maîtrisent le tempo et assurent donc le spectacle comique attendu.
Toutefois, « Les bons petits diables » est également emprunt de malaises acidulés, qui ont pour noms le double et la régression.
Joe Dante et John Landis se sont forcément souvenu de cette vignette pop en imaginant leurs propres cauchemars slapstick (comme cette souris animée qui vient semer le trouble).
Ici, le décor est retravaillé afin que les acteurs/enfants évoluent dans un monde de géants (donc inquiétant) et les effets spéciaux jouent les apparitions/disparitions qui donnent une autre teneur au titre : Laurel et Hardy sont bien des démons pour Laurel et Hardy.

~ par 50 ans de cinéma sur 4 janvier 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s