Careful, 1992

Guy Maddin

Guy Maddin a sans doute du génie, mais il est rarement aisé de l’apprécier totalement. Le soucis est que ce génie n’est pas totalement cinématographique : il achoppe régulièrement sur la question du temps.
Les films du canadien, collages surréalistes qui explorent les beautés du muet, pourraient relever de l’installation (et durer des heures) comme du clip (et se terminer au bout de quelques minutes).
Leur beauté picturale peine, me semble-t-il, à s’inscrire dans une durée.
«Careful» est la plus belle oeuvre car elle s’accroche à une histoire que le cinéaste, surprise, prend au sérieux.
De même, lorsqu’il rendra hommage à sa ville natale dans «Winnipeg, mon amour», Guy Maddin retrouvera ce parfum fragile qu’est l’émotion au cinéma.
«Careful» doit son titre à l’univers féérique et inquiétant qu’il décrit : un village perdu dans des montagnes enneigées, dignes d’un bergfilm, dont les habitants se sont habitués à ne faire aucun bruit pour se préserver des avalanches. 2 frères y vivent des amours contrariés, l’un avec leur propre mère, l’autre avec une jeune femme parricide.
Une certaine monstruosité est à l’oeuvre et les talents plastiques du cinéaste la renforcent au lieu de l’effleurer comme dans d’autres parties de sa filmographie.
Mary Shelley avait imaginé l’histoire de Frankenstein pour amuser des amis, lors d’une soirée pluvieuse, mais l’efficacité de son récit a dépassé ses espérances. Ici aussi, le conte semble frivole, enjolivé de surimpressions colorées et de maquettes ingénieuses mais au fur et à mesure que la tragédie se déploie, c’est un sentiment d’effroi qui saisi ceux qui s’y sont plongés.

~ par 50 ans de cinéma sur 18 décembre 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s