Vaudou, 1943

I walked with a zombie
Jacques Tourneur

Betsy Connell, une infirmière, est envoyée sur une île des Caraïbes afin d’y soigner Jessica Holland, la femme d’un grand propriétaire. Alors que Betsy es persuadée qu’il s’agit d’une maladie tropicale, les habitants aux alentours ont leur propre diagnostic: Jessica a été envoûtée.

Avant de prendre définitivement «Rendez-vous» avec la peur, Tourneur entretenait déjà une relation complexe avec ce sentiment auquel on le rattachera si souvent.
J’ignore ce qu’il aurait pensé des débordements de ses suiveurs Romero ou Fulci, mais dans ce film parfois retitré sobrement «Vaudou», il invente une terreur douce, plus au service du mystère que de l’épouvante.
A son magnifique noir et blanc de série B s’oppose la torpeur haïtienne et les sourires de ceux qui savent que la peur n’est que la porte qui ouvre sur d’autres mondes…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 18 septembre 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s