La planète des vampires, 1965

Terrore nello spazio

Mario Bava

«La planète des vampires» est souvent présenté, au mieux comme un objet pour esthètes amateurs de pop art, au pire comme un monument kitsch.
Nicolas Winding Refn délire sur les tenues en cuire, la bande son électro expérimentale et le schéma naissant d’un futur «Alien». Même si on ne lui a rien demandé, nous sommes plutôt d’accord, mais tout cela ne fait tout de même pas un film, pas un grand film.
Un peu longue, franchement bavarde, cette histoire de cosmonautes italiens victimes d’entités invisibles oscille entre chef d’oeuvre et nanar.
C’est finalement sur le plan théorique que l’on rattrape le grand Bava.
En effet, le réalisateur s’attaque à la question, forcément épineuse au cinéma, de l’invisible.
Ses personnages se confrontent à des esprits extra-terrestres qui s’emparent de leurs corps, espérant assurer la survie de leur espèce. Pas de fioritures, il faut imaginer le mal dans le changement d’expression d’acteurs pas très expressifs, ou par la grâce d’une machine à fumée, histoire de faciliter quelque peu la tâche au spectateur.
Outre les travaux de Dan O’Bannon et Ridley Scott, on peut également penser à une partie de la filmographie de John Carpenter («Fog» et «The thing» en particulier) mais également à certaines nouvelles paranoïaques de Philip K Dick pour lequel l’Autre était souvent multiple.
Toutefois, le cinéphile voit ses efforts accompagnés par ceux du cinéaste qui accompli la mission de réaliser un space opera avec une poignée de comédiens médiocres, 2 décors et quelques projecteurs.
Alors, on doit y croire, comme Bava a cru à la lumière et au cadrage. Par ses compositions baroques et son génie des éclairages, l’homme de «Danger Diabolik» offre quelques moments de pure beauté et un conte morbide qui se nourrit de la sève du sérial : des vaisseaux spatiaux en plastique, des zombies maquillés à la truelle, le tout évidemment à suivre…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 19 août 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s