Ricky, 2008

 

Après l’exercice quality street, pour un film délicieux que personne n’a été voir, François Ozon tente un pari encore plus fou.
Audiard faisait dire à Ventura les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Je dois reconnaître, personnellement, une fascination pour les cinéastes les plus cons du monde (Dario Argento, Brian DePalma, Alain Resnais, Werner Herzog… tous des cons, youpi!).
Ozon est un caméléon. Le projet pour chaque film semble être de se couler dans un genre ou une oeuvre préexistante. L’ambition se mesure souvent à l’improbabilité du genre en question.
Après le soap opéra trash (« Sitcom »), le film de lolita à la française (« Swimming pool »), le remake bergmano Fassbinderien postmodenisé (« 5×2 ») … voici venu le comic book de fait divers!
Souvenons nous de ce passage dans « Men in black » où Tommy Lee Jones fait l’éducation de Will Smith en lui révélant que les délires de la presse de caniveau relatent la réalité. Pour François Ozon, le film de super héros français se niche dans les reportages de TF1.
Tout est là : la malédiction originelle, la fuite dans l’usine de produits chimiques, le costume, l’apprentissage, le destin christique… c’est beau comme du Shyamalan.
Une femme donne naissance à un bébé doté d’ailes. La mère, c’est Alexandra Lamy, que l’on ne réduira plus jamais à ses panouilles télévisées tant elle est grande dans ce rôle infiniment risqué.
L’enfant ailé, c’est évidemment la métaphore de beaucoup de choses : la libération sociale (« Ricky » contemple une France prolétaire comme on la voit peu au cinéma), la maternité, la sexualité, la famille… tant que vous le souhaitez. C’est aussi un concept cinégénique fort qui ancre le fantastique dans le quotidien et donne de la légèreté au fait divers.
Ozon se borne à l’enfance du monstre mais on espère secrètement une suite au destin de ce bébé volant.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 6 mai 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s