Full metal jacket, 1987

Stanley Kubrick

fmj

Comme chacun sait, 2 films se cachent dans « Full metal jacket ». Tout le monde a loué le premier lors de sa sortie. Personnellement, j’avouerais une préférence pour le second.
Essai décalé sur le Vietnam, l’avant dernier film de Kubrick débute dans un climat d’angoisse abstraite, comme si les cosmonautes de « 2001 » préparaient leur guerre des étoiles. Cette première partie reste en mémoire comme un mur blanc qui ne serait jamais souillé par les litres de boue et de sang déversés sur lui. L’entraînement halluciné des marines pour devenir des machines de guerre provoque un malaise palpable mais dont il est encore possible de se protéger.
 » Full metal jacket 2  » ne nous laissera plus ce loisir. Après leur entraînement, les soldats sont envoyés au front. Passage du cauchemar comateux à l’atroce réalité ? C’est un peu plus compliqué.
Kubrick a choisi de reconstituer le Vietnam en guerre dans les friches industrielles qui entourent Londres. Ce n’est pas que cela se voie vraiment, mais la situation nous éclaire sur la position du cinéaste. La guerre ne dépasse jamais le cerveau d’un soldat.
 » Full metal jacket  » est donc un film barbare calme où chaque balle emporte avec elle nos barrières morales.

full_metal_jacket_poster

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 1 février 2017.

Une Réponse to “Full metal jacket, 1987”

  1. Cet homme a raison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s