36.15 code père Noël, 1990

René Manzor

3615code-1

C’est l’histoire d’un enfant surdoué qui s’est créé un univers de jeux vidéos dans le château de ses parents. Un 25 décembre au soir, il se retrouve seul, alors qu’un psychopathe déguisé en père Noël s’infiltre dans la demeure.

C’est un objet étrange et malaisant. Un film des années 80 puissance 10, un rêve de publicitaire qui aurait mal tourné.
Après avoir été le cinéaste réconciliateur du naïf « Passage », René Manzor déballe ses cauchemars d’enfant sans être passé par le divan du psy. Il en résulte alors une confusion monstrueuse entre bons sentiments et pulsions sadiques. Manzor se prend pour Spielberg avec ses amples mouvements de caméra, ses gadgets high tech et son décor dément et il est vrai qu’il touche souvent l’efficacité du cinéaste préféré des 7 à 77 ans. Pourtant, nous sommes devant un Spielberg revisité par le manga et les délires cyberbis de Tsukamoto.
« 36.15 code Père Noël » est un miracle, un métrage unique dont les maladresses renforcent étrangement les fulgurances. Son auteur ne parviendra jamais plus à imaginer de tels éclats. C’est un film constamment sur le fil du rasoir où chaque idée dérangée menace de le faire basculer dans le ridicule.
Pour jouer le jeu des comparaisons jusqu’au bout, on pense beaucoup au réalisateur honnis Luc Besson. Même fascination morbide pour l’enfance, même sens de l’épate, mêmes faiblesses dans les scènes normales… Pourtant, en maintenant la flèche dans le rouge, en osant aller trop loin, en restant d’un sérieux inflexible pour les situations les plus improbables, Manzor parvient à capter la part de folie qui emportait nos premiers rêves et les jeux qui s’en inspiraient.

3615perenoel

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 15 décembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s