Pas très catholique, 1994

Tonie Marshall

PAS TRES CATHOLIQUE, from left: Gregoire Colin, Anemone, 1994, © Productions du Jeme Etage

Décidément une belle année pour les femmes cinéastes de France. Car, on ne s’en souvient pas toujours, peu de contrées peuvent s’enorgueillir de compter autant de réalisatrices majeures.
Ce film est d’ailleurs l’histoire de 2 femmes ou plutôt 3. Une réalisatrice rencontre une comédienne et ces 2 là créeront un personnage. Anémone trouve le rôle de sa vie. Celui dont n’osent pas rêver les plus grandes stars hollywoodiennes. Evidemment, elle n’a reçu aucune récompense, preuve de la finesse et du courage de son interprétation.
Tonie Marshall invente un polar décontracté et farfelu autour de son alter égo, garçon manqué qui n’est jamais aussi craquante que lorsqu’elle fait tout pour ne pas paraître aimable. Mais le détective Anémone sera rattrapée par son passé et par une intrigue faussement décousue.
Un peu comme Bébel dans « Le Marginal », Anémone se confronte aux limites de son choix de vie. Maligne, la cinéaste lui envoie dans les pattes une galerie de personnages savoureux et intrigants car juste esquissés (mais incarnés par une troupe de comédiens magnifiques). Ceux-ci n’auront de cesse de lui rappeler le temps qui passe et le poids du passé, les douleurs que l’on reçoit sans comprendre et celle que l’on inflige sans y penser.
Etre une femme libérée, tu sais, c’est pas si facile…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 15 novembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s