M, 1951

Joseph Losey

18929032

Sujet pour étudiants en cinéma : que nous racontent les différentes versions d’une même histoire ?
Tout d’abord, on peut se raccrocher aux composants du cinéma, à savoir le temps et l’espace.
On peut attendre qu’une même histoire racontée à différentes époques nous parle, justement, de son époque. Si elle se situe dans différents pays, alors ressortirons les singularités de ces pays.
Un bon réalisateur offrirait l’alliance des 2.
M le maudit dans les années 50, à Los Angeles, c’est une partie de l’Histoire et de la Géographie américaine : un film urbain où les moeurs du far west ne sont pas si anciennes.
Logiquement, c’est aussi une fable politique dans laquelle une cité tentaculaire est dominée par la mafia et les avocats corrompus.
Toutefois, ce remake est un peu plus que tout cela.
Entre ces options, la mémoire et la cinéphilie tissent les rhizomes sur lesquels se déploiera notre émotion de spectateur.
M le maudit à Los Angeles, c’est une cité moderne filmée comme un bourg moyenâgeux. M dans les années 50, c’est l’inconscient des années 30 celui par lequel une foule devient folle à travaers l’ignominie d’un individu.
Au fur et à mesure de la traque, la nuit tombe sur la cité des anges, et les bouches d’égouts ou les grilles d’ascenseurs dévoilent leurs ombres expressionnistes.

ob_a74a01_90971550

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 23 septembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s