Il était une fois dans l’Ouest, 1968

C’era una volta il West
Sergio Leone

Leone s’est souvent ingénié à confirmer une image de paillard truculent.
La violence triviale de ses films et les innombrables imitations qu’a généré son oeuvre (ses enfants bâtards, comme il disait) ont scellé le malentendu.

Il en parlait peu, mais l’homme maîtrisait néanmoins une grande culture classique.

En réalisant un premier western entièrement aux USA, avec des moyens colossaux, Sergio Leone allait rappeler que les opéras de Verdi et les tableaux de Botticelli n’avaient aucun secret pour lui.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 30 août 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s