Je t’aime, je t’aime, 1968

Je t’aime, je t’aime
Alain Resnais

Je dois remercier Michel Gondry de m’avoir replongé dans ce grand film de Resnais, mal compris lors de sa première vision.

Le concept, fort excitant, de voyage dans le temps est traité de manière déceptive. D’entrée, le film choisi pour héros un dépressif sortant d’une tentative de suicide qui n’ayant plus rien à perdre, accepte une expérience métaphysique tordue.

Or, Resnais n’est qu’un scientifique amateur, il laisse les paradoxes temporels à un cinéma américain finalement plus cartésien dans le délire. Le pauvre Claude Rich se retrouve soumis à un rite chamanique, à des transes vaudou, plus qu’à un protocole méticuleux.

Il revivra ainsi des souvenirs, comme dans un cauchemar, ne choisissant jamais quelle strate de sa vie il va explorer. Il devient un spectateur impuissant se faisant zapper lui-même par une force occulte contre laquelle l’humain ne peut rien : le temps.

Les épisodes anodins se succèdent identiques, les drames sont inamovibles. Au fur et à mesure, la détresse du personnage crée d’étranges ondes qui dérèglent légèrement la machine infernale. Une souris blanche, échappée du laboratoire (et que rappelleront les rats de « Mon oncle d’Amérique ») parasite les séquences. Alors que l’image prégnante est celle de Rich sortant de la mer (forcément) après une séance de plongée, le rongeur se promène sur la plage.

Le cinéaste de la dépression reste fidèle à lui même, malgré la panoplie ludique de son film. Mais il reste fidèle à lui-même aussi parce que face à cet ennemi inéluctable qu’est le temps, il oppose avec panache la machine cinéma, seule capable de nous faire croire que nous le maîtrisons.

Je n’ai pas beaucoup vu « Je t’aime, je t’aime » mais j’y repense souvent, lorsque mes préoccupations rejoignent le combat qu’il représente.
Depuis, rien que de penser à cette terrifiante petite souris…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 26 août 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s