Six femmes pour l’assassin, 1964

Sei donne per l’assassino
Mario Bava

Plus loin, je me perdrais en considérations sur la naissance du slasher (ou film de couteau), hésitant à en concéder la parenté à Bob Clark ou à John Carpenter.

Comme l’histoire du cinéma est un éternel retour, nous pourrions réconcilier tout le monde en décidant que le premier film de couteau avec demoiselles effrayées est « 6 femmes pour l’assassin ». On y trouve, en effet, une respectable collection de lames et une litanie de cris aigus. De plus le meurtrier porte un masque blanc, page vierge pour les films à venir comme marque de reconnaissance du genre (Michael Myers of course).

Toutefois, une pudibonderie de passionné m’oblige à classer le film de Bava à part. Ce style si latin, ce fétichisme des gants noirs, ces couleurs hypertrophiées, sa musique mambo suave… cela ne peut être que le fondateur du giallo.

Ce qui n’a rien à voir !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 8 août 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s