La jetée, 1962

La jetée
Chris Marker

« La jetée » propose, peut-être, le seul portrait (en creux) de son auteur. Un homme seul, la fin du monde, un récit en spirale, 30 minutes de cinéma en photos.

De Chris Marker on ne connaît (plus) rien. Masqué, costumé, son avatar était facilement accessible dans Second Life… Marker, l’écrivain électronique, le cinéaste de jeux vidéo intellectuels, le peintre aux pixels. En 1962, il annonçait qu’il n’était déjà plus tout à fait là.

Comme le professeur Tournesol, son pendule l’a emmené un peu plus north northwest, histoire de tester les limites d’un vieux médium qui fascine encore et qu’on appelait cinéma !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 26 juillet 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s