Maniac, 1980

Maniac
William Lustig

Pour réussir un grand film de serial killer, il fallait au moins un acteur monstre et un artiste des effets spéciaux.
Le modeste mais talentueux Lustig a été comblé.

Il n’est sans doute pas abusif de considérer que « Maniac » est aussi l’oeuvre de Joe Spinel et Tom Savini.
Le premier redéfinit la démence sur grand écran et le second se surpasse dans les visions gores dantesques (qu’il avait pourtant déjà porté à l’incandescence chez Romero).

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 13 juin 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s