Do the right thing, 1989

Spike Lee

do-the-right-thing-bed-stuy

Le hip hop a beaucoup emprunté au cinéma. Sans complexes, les compositeurs ont multiplié samples de bandes originales et inserts de dialogues dans leurs morceaux. Sans pudeur, les interprètes ont imité les attitudes de leurs idoles du grand écran.
Le hip hop a-t-il rendu au 7e art ? Pas même un hommage ! Des clips nuls, des films nuls, la page du ciné rap est déjà tournée.
L’exception est le meilleur film de Spike Lee.
Alliant la palette de couleur de Grandmasterflash aux politics lyrics de Public Ennemy, Lee parvient à capter comme nulle autre la rage, le ludisme et l’élégance de cette musique.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 29 mai 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s