Zombie, 1978

Dawn of the dead
George A Romero

Romero ne portait peut-être pas de cuir mais il a cassé le micro. Ici, la Terre, plus personne ne nous entend crier.

« Dawn of the dead », c’est la concrétisation des prophéties les plus funestes, des rêves des prédicateurs les plus illuminés.
Le 20e siècle touche à sa fin, la première explosion fut celle de l’atome, celles de la communication puis celle de la surpopulation se préparent.
On n’ose même plus imaginer la fin de l’humanité, ici, on se consume d’horreur devant l’impossibilité de cette fin.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 11 mai 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s