La nuit des morts-vivants

Night of the living dead

George A. Romero

4c1236cb18338

Cette année-là, la société de consommation ignore qu’elle n’a plus que 4 ans d’innocence à vivre, l’homme marche sur la lune, les hippies achètent une cravate, les spectateurs du concert d’Altamont se font peur, le bourbier vietnamien s’éternise depuis 10 ans et Sharon Tate est assassinée par la secte de Charles Manson.
Dans les drive-in, les spectateurs se préparent à s’étouffer avec leur pop-corn devant une bande fauchée, réalisée par des étudiants de Pittsburg.
Cette bande synthétise toute la violence de l’année et de la décennie suivante, dans un mélange hirsute de néoréalisme brutal et d’expressionnisme desséché.
Cette année là, nous avons compris qu’il n’y avait plus de place en enfer…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 8 mai 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s