Les contrebandiers de Moonfleet, 1955

Moonfleet

Fritz Lang

contrebandiers-de-moonfl-ii05-g

Parce que les ombres de Jim Hawkins et Long John Silver offrent l’une des plus belles synthèses oedipiennes, parce que le bleu de la mer et le bleu de la nuit s’entredévorent comme le noir et le blanc des premiers âges, parce que les trésors les plus précieux se cachent dans les paroles des hommes qui font de nous des hommes, parce que les plaines s’effondrant en falaises créent des labyrinthes invisibles… nous n’avons pas fini de répéter la leçon fut profitable, Monsieur !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 4 février 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s