Requiem pour un massacre, 1984

Idi i smotri

Elem Klimov

idi-i-smotri-scene

Le titre « Requiem pour un massacre » laisse une odeur nauséabonde de racolage qui me fait préférer le titre russe : « Va et deviens », plus digne de la surpuissante scénographie de Klimov.
Après son ode finale à l’Amérique du XXe siècle, Sergio Leone avait pour projet, de mettre en scène la bataille de Stalingrad.
Souvent, ce film biélorusse, où l’on suit un orphelin sur le front germano russe de 1944, m’a laissé imaginer ce qu’il aurait pu faire d’un tel thème. Parallèlement, les amples travelling dans la toundra évoquent l’esprit d’Andreï Tarkovski.
Rendons, cependant à Elem Klimov la beauté envoûtante et la tristesse profonde de son oeuvre.
Citer Tarkovski et Leone revenait simplement à souligner combien « Va et deviens », c’est vraiment pas mal !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 8 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s