Le salaire de la peur, 1953

Henri-Georges Clouzot

salaire-de-la-peur-1953-01-g

Dans «The avengers», Joss Whedon a imaginé faire courir ses super héros après une substance bleue, énergie ultime qui métaphorise idéalement la matière même du scénario.

Bien des années auparavant, Henri Georges Clouzot avait imaginé une telle épure. Mais au liquide aérien des comics, il préféra des produits noirs, gras et… dangereux.
Le salaire c’est ce qui attend un duo de camionneurs pour convoyer leur chargement à travers les pistes de la pampa et les chemins de jungle. La peur, c’est ce qui les prend aux tripes au moindre choc mettant en péril la stabilité de leur cargaison de nitroglycérine.
Super concept de blockbuster : des hommes à bout de nerfs conduisent des véhicules explosifs.

Toutefois, la nitroglycérine constitue surtout le carburant narratif d’un film plus politique qu’il n’y paraît. Si les personnages relèvent d’un pittoresque bien français (Charles Vanel digne de Carette ou de Noel Roquevert, Montand plus rital que jamais jusqu’à préfigurer le fanfaron de Risi) il s’agit avant tout d’une autre matière qu’il faut exploiter, préserver au prix, parfois, de quelques vies humaines.

Dans un bled du Guatemala, une société américaine embauche quelques aventuriers européens pour convoyer des explosifs destinés à éteindre un gigantesque incendie qui ravage leurs puits pétroliers. L’huile de roche devient l’inconscient du film, la matière phobique par excellence, celle qui justifie tous les crimes. Clouzot devient très clair dans une séquence célèbre : obligés de traverser une mare de pétrole le copilote descend pour guider son collègue dans la boue toxique, celle-ci est opaque et visqueuse, l’homme glisse et son propre camion lui broie la jambe. La mort arrivera plus tard, à force de gangrène dans son sang, comme si le carburant avait infiltré ses plaies.
Si le liquide transparent nourrit la machine, le liquide noir se nourrit des hommes.

salaire_peur

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 4 novembre 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s