Terminator, 1985

The terminator

James Cameron

the-terminator-a

Celui-là, on l’aime tous ! Futur king of the world, Cameron réalise, ici, la série B parfaite, celle dont rêve quiconque s’étant imaginé cinéaste.

Rythme infernale, look destroy, « Terminator » fusionne comic book et mythologie, avec le western comme horizon et la psychanalyse en arrière plan. En abîmant le culturiste Schwarzenneger, il nous rappelle aussi à quel point la souffrance est belle au cinéma !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 8 mai 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s