100.000 dollars au soleil, 1964

Henri Verneuil

cent-mille-dollars-au-soleil-555257l

Pour une fois, on pourra regarder avec intérêt la version recolorisée d’un classique. Car, les jaunes du désert (auxquels on a pris soin de donner des tons passés) donnent des allures de bande dessinée usée aux aventures de Rocco, poursuivi par le plouc pour lui avoir volé son camion.

Cette coquetterie, assumée par Verneuil, et destinée aux rediffusions télé, offre même une forme d’inconscient à un film dont les plaisirs se font parfois coupables.

Georges Delerue signe une partition divisée en élans lyriques et intermèdes comiques, soit le reflet de la mise en scène, le cinéaste restant fidèle à son crédo d’artisan à la fois humble dans le style et ambitieux dans le spectacle.

Toutefois, le film appartient aussi à son dialoguiste qui cisèle des répliques cultes à tour de bras pour les trognes, gourmandes en la matière, de Belmondo, Ventura et Blier.

A l’évidence, il s’agit encore une fois d’une boisson d’hommes : les filles aux visages d’anges sont des salopes et celles qui couchent avec chacun gratuitement sont des anges… C’est l’époque de James Bond, du racisme touristique, du machisme béat et des héros puérils (bagarres, camions, pistolets, rigolades). Tout cela deviendrait problématique si l’on se prenait au sérieux.

Mais les hommes sont impuissants, leurs quêtes réduites à néant et le regard des marocains se fait ironique devant les facéties des héros français. Problématique, si Rocco et Plouc ne terminaient pas dans un fou rire en constatant après une baston de cour de récré que leur magot a été emporté par la belle.

centmilledollarsausoleibt3

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 19 avril 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s