Papy fait de la résistance, 1983

Jean-Marue Poiré

papy-fait-de-la-resistance-1983-04-g

Christian Fechner est un homme riche. Grâce au Splendid et aux Charlots, il est devenu le producteur le plus puissant de France. Son porte-monnaie le démange et il presse la bande des bronzés de lui pondre matière à un grand spectacle. Il leur laisse carte blanche et un chèque de même couleur.

En France, ce genre de projet ne fonctionne jamais. Le cinéma hexagonal n’est pas un cinéma de producteur, ou alors pour le pire, comme le verront la plupart des anciens membres du Splendid.

On ne s’explique pas vraiment pourquoi, mais avec « Papy fait de la résistance », ça marche. Du rire drôle, à partir d’un sujet pas drôle, qui cartonne au box office, jamais vu depuis ! Les architectes Poiret, Clavier et Lamotte se permettent tous les modes de comique (burlesque, boulevard, parodie, calembours…) et marquent des points à chaque fois. Ils se permettent surtout de rassembler la grande famille de l’humour gaulois, en totale démocratie et, justement, sans gauloiserie.

Y a-t-il encore quelqu’un pour faire de la résistance ?

papy-fait-de-la-resistance-1983-13-g

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 7 avril 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s