Studie 7, 1931

Oskar Fischinger

Studie 7

Le mot expérimental fait peur, mais en matière de cinéma, son acceptation la plus sèche peut aboutir à la plus grande beauté!

Comme s’il mélangeait les bases et les acides, Oskar Fischinger fait évoluer des touches de couleurs sur la musique de Brahms.

Comme pour les bases et les acides, nous découvrons émerveillés que cela produit des explosions.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 30 janvier 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s