Boulevard du crépuscule, 1950

Sunset boulevard

Billy Wilder

boulevard-du-crepuscule-1950-15-g

Avec «Hollywood Babylone», Kenneth Anger s’est fait échotier du cinéma et ce n’est pas forcément ce que l’on respectera le plus chez l’auteur de «Scorpio rising».

Nous lui pardonnerons néanmoins, car, d’une part, nous partageons les mêmes fascinations morbides, et d’autre part, il n’est pas exclu que ses écrits aient servi de base aux romans démentiels de James Ellroy.

Tout de même, Anger aurait dû se souvenir d’une autre analyse de l’inconscient horrifique de l’usine à rêve. Il aurait dû se souvenir de «Sunset Boulevard».

En 1950, l’âge d’or est déjà loin et les frasques des années folles font office d’inconscient monstrueux à l’usine à rêve. Dès les premiers pas de William Holden dans le Xanadu décrépi de Norma Desmond (miroir grinçant de son interprète Gloria Swanson, géniale), nous vient en tête l’esprit de Dickens, mais Holden et sa célèbre voix off d’outre tombe nous prennent de vitesse : son arrivée chez la star déchue lui rappelle «De grandes espérances».

Dans ce film, Wilder et ses scénaristes Brackett et Marshman sont très fort. Ils parviennent à réaliser un film authentiquement fascinant sur le cinéma, ce que beaucoup ont tenté mais fort peu ont réussi. Mais ils réussissent également un grand film muet sous l’apparence d’une oeuvre parlante.

Holden se croit plus malin que les anciens mythes mais se perd inéluctablement dans un univers qu’il ne comprend pas.
La scène magnifique de l’enterrement du singe est emblématique. Son personnage de scénariste miteux pense manipuler une vielle femme un peu folle puis se trouve gigolo d’une sorcière et méprisé par un valet qui fut roi (Erich Von Stroheim, génial aussi).

La voix off d’un personnage décédé pourrait gêner les tenants du point de vue rationnel. Pourtant, ce choix narratif est absolument cohérent. Holden ne pourra comprendre ce qui lui arrive qu’à ce prix: il évoluait dans le monde des fantômes.

Sunset-Boulevard

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 9 janvier 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s