Mystery train, 1989

Jim Jarmusch

mystery-train-1989-01-g
Cinéaste très rock (dans la dégaine, dans le style… dans l’âme) Jarmush devait bien, un jour, paumer ses personnages à Memphis.

L’épicentre de toutes les errances est un hôtel borgne tenu par Screamin’Jay Hawkins. Sur la radio locale, Tom Waits fait le disc jockey. Evidemment, quelques fantômes d’americana hantent les couloirs.

Il faut dire que Jim Jarmush n’a pas son pareil pour filmer la nonchalance triste de ceux qui savent leurs rêves évaporés mais s’y accrochent comme l’on tire sur un mégot usé.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 27 décembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s