Le plongeon, 1968

The swimmer

Frank Perry

swimmer26

Entre Louis Malle, Richard Brooks et ses aventures italiennes, Burt Lancaster aura consacré son âge mûr à démontrer que ses dents blanches masquaient le doute et la peur.

Avec cette histoire que l’on croirait écrite pour Johnny Weissmuller et Esther Williams, il semble livrer la note d’intention de cette orientation de carrière.

Les suppléments DVD nous apprennent que la star entretenait peu d’appétence avec la natation. Il s’est pourtant consacré à un entraînement intensif pour incarner ce playboy qui traverse une région en passant de piscine en piscine.

Cette information n’offre aucune clef à ce conte étrange mais lorsque le beau gosse se retrouve frissonnant devant sa maison abandonnée, ses yeux bleus laissent sourdre une mélancolie unique…

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 30 novembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s