Le sacrifice, 1986

Offret

Andreï Tarkovski

1071364364

Un enfant arrose, avec application, un arbre sans racines. Progressivement, il nous entraînera dans sa croyance, malgré la fin du monde.

Cette première séquence est filmée en un travelling, sublime.

« Le sacrifice » se dévoile alors que son auteur vient de mourir, n’en ayant vu qu’une copie de travail en vidéo. On aurait pu estimer que l’Histoire s’arrêtait là. Pourtant, le dernier plan séquence du film déploie une beauté et une énergie folle. Un incendie, une foule, 10 minutes d’opéra cinématographique dont le réalisateur avait conscience qu’il s’agissait des des dernières images. Dernières images du film, dernières images qu’il filmerait.

Le cinéaste russe aura insufflé tant de beauté à cet art que nous continuerons à croire au cinéma… même orphelins de Tarkovski.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 6 novembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s