L’épouvantail, 1973

Scarecrow

Jerry Schatzberg

scarecrow

Au duo de clochards métaphysiques imaginé par Samule Becket, Gene Hackman et Al Pacino apportent tendresse et roublardise. Aux icône Laurel & Hardy, ils apportent la rugosité et les fantômes d’authentiques hillbillies.
La rencontre est joliment orchestrée, loin d’un duel de stars ou d’un marathon de cabots. Hackman joue de ses grandes pognes, Pacino de son rictus de chien battu. Sûr que ces deux là n’avaient rien en commun, sûr que l’on se souviendra de leur rencontrer comme l’une des plus belle représentation de l’amitié!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 6 septembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s