Andreï Roublev, 1969

Andreï Tarkovski

andrei-roublev-1967-04-g

Dans les anthologies du cinéma, « Andrei Roublev » est souvent présenté comme le chef d’oeuvre de Tarkovski. C’est, dans tous les cas, sa note d’intention. Les pérégrinations d’un saint homme peignant des images pieuses, ressemble, en effet, beaucoup à son propre parcours d’ermite modeste, mais qui conserve, envers et contre tout, la plus profonde foi envers son art.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 13 juin 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s