Starship troopers, 1998

Paul Verhoeven

starship-troopers

Verhoeven prépare sa retraite américaine au moyen d’une expérience de cinéma limite: un film de propagande pour de faux ! Il retrouve, ici, ses collaborateurs de « Robocop », et fonce avec fureur dans la controverse en citant les films de Leni Riefenstahl et la propagande nazi comme modèles. En France, la critique a accueilli le brûlot à bras ouverts, trop contente d’en remontrer, niveau second degré, à la presse américaine. Pourtant, il me semble que ce film, au demeurant passionnant, mérite d’être discuté. Comment envisager un oeuvre sans personnages, dont le mimétisme est parfait avec ce qu’il veut dénoncer, où l’émotion est absente ? Ces questions n’appellent aucune réponse évidente et c’est tout le prix de ce blockbuster conceptuel.

screenshot-lrg-14

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 24 mai 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s