Robocop, 1988

Paul Verhoeven

robocop-3-01-g

Paul Verhoeven avait été très loin dans le mauvais goût avec ses premiers films hollandais. Sexe et religion furent explorés jusqu’au scandale. Sang et merde inondaient l’écran jusqu’à l’écœurement.

L’idée ne paraît pas évidente mais quelque producteur aventureux estima que ce provocateur trash était fait pour Hollywood. Il avait raison mais le risque n’était pas là où on l’imaginait. Verhoeven a failli trop bien s’intégrer dans la matrice du spectacle global !

Hollywood est un temple du mauvais goût bien plus redoutable que le cinéma arty européen, ce que le cinéaste synthétisera dans son étonnant « Showgirls ». Après avoir prouvé qu’il savait tenir les rênes d’un grand spectacle (le monument barbare « Flesh & blood » en 1985), il se voit confier la réalisation d’un popcorn movie, idéalement préparé pour attirer les adolescents en masse : l’histoire d’un personnage 50%, 50% robot, 100% flic…

robocop5

L’essai confirmé, Verhoeven se verra bombardé réalisateur de blockbusters où son mauvais goût personnel ne se distinguera plus de celui intrinsèque à ce type de production. Le cinéaste néerlandais portera ainsi la paternité de 2 nanars « Total recall » et « Basic instinct » où la laideur et la bêtise rapportent des millions, effaçant ainsi toute pose auteuriste.

Toutefois, la liberté acquise avec ces 2 succès colossaux permettra à l’homme un regain d’acidité à travers 2 brillantes commandes détournées « Showgirls » et « Starship troopers », dont les bides le ramèneront sur ses terres bataves.

 » Robocop  » porte ce parcours en filigrane, derrière son intrigue de comic book. Comme le flic Murphy, Verhoeven est un agent double qui tentera de laisser percer sa personnalité à travers une carapace d’acier. Il y parviendra en réalisant le film de commande ultime. Une série B hard boiled et ricanante qui ménage les teenagers grâce à des scènes d’actions ahurissantes et séduit les adultes par une parodie caustique du monde cyber en construction.

Robocop

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 18 mai 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s