L’étoile de mer, 1928

Man Ray 4150563985_8046156f05_o

Un poème de Robert Desnos tel que l’a vu Man Ray, c’est à dire 15 minutes d’images sensuelles, déformée et mystérieuses. Un poème visualisé… c’était une belle définition du cinéma.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 30 avril 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s