Et pour quelques dollars de plus, 1965

Per qualche dollari in più

Sergio Leone

large_few_dollars_more_blu-ray3few

C’est le film de transition, le jeu où les pièces sont redisposées en vue de l’attaque définitive. Eastwood se fige dans la figure monolithique de l’homme sans nom, Gian Maria Volonte revient faire un tour avant de disparaître et Lee Van Cleef se fait étrangement doux…

Pour cette ultime répétition, Leone règle le ballet au rythme d’une montre carillon et interrompt un duel pour le recomposer en triangle. La scène est prête, grandiose, vraiment très près de la perfection à venir.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 28 février 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s