La honte, 1968

Skammen

Ingmar Bergman

skammen_11_0

Au fond qu’est ce que j’aime au cinéma ?

La tragédie de l’Histoire vue comme un roman, une certaine manière de faire surgir le fantastique dans le quotidien, le combat constant entre l’ombre et la lumière, l’homme confronté aux éléments, le mythe ramené au niveau humain, l’humain disséqué dans ce qu’il a de pire.

C’est pour tout cela que j’aime le cinéma de Bergman, c’est pour cela que j’aime « La honte ».

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 13 octobre 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s