Péché mortel, 1946

Leave her to heaven

John M Stahl

peche-mortel-1945-02-g

En 1974, le producteur de séries B Harry Allan Towers eut l’idée de faire adapter «10 petits nègres» au cinéma. Le projet aboutira à un euro pudding dont le tour de force sera d’édulcorer toute la perversité du roman.

Agatha Christie avançait dans un univers au bord du fantastique, pour une fois sans enquêteur et sans coupable puisque chacun y était à la fois enquêteur et coupable. Au milieu des horreurs expiées par ces personnes de la bonne société, le meurtre d’un enfant méritait la condamnation suprême.

On ne s’imaginait pas retrouver, sur grand écran, le trouble glaçant qu’avait créé en nous le personnage de Vera Claytone lors de nos lectures d’enfance.

Mais un jour, on découvre Gene Tierney ramant au milieu d’un lac paradisiaque avec des lunettes noires…

peche-mortel-leave-her-to-heaven-john-stahl-1-L-mFDChJ

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 11 août 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s