Le couvent, 1995

O covento

Manoel de Oliveira

15427

C’est devenu un lieu commun de dire que le vétéran du cinéma mondial filme les sujets les plus austères avec malice. Il n’est pas exclu qu’il sache également s’amuser très sérieusement. Convoquant 2 vedettes amies (La Deneuve et Le Malkovitch) pour un dialogue, à priori ludique, entre le Bien et le Mal, la Foi et la Luxure, Oliveira se fait parfois maître de la terreur.

Au détour d’un travelling languissant ou d’un cadre sadien, il crée un espace temps troublant où la discussion philosophique  semble prendre squelette et chair entre les 2 comédiens. Comme un démon au milieu d’un rite païen.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 5 août 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s