Les félins, 1964

René Clément

13101943

« Bullit » est un chef d’oeuvre intemporel du 7e art : un scénario laborieux, mis en scène de manière pachydermique mais on y admire l’animal magnifique Steeve McQueen sur la musique nirvanesque de Lalo Shifrin.

Sans complexe, je joue le parallèle car « Les félins » ce sont Alain Delon et Jane Fonda, car Shifrin atteint de nouvelles cimes.

Heureusement, René Clément aime, autant que nous, regarder de beaux acteurs sur une belle musique. Il s’applique même à leur offrir un écrin à leur dimension : photo sensuelle et scénario en trompe l’oeil.

Après avoir exposé Delon en « Plein soleil », il le mure ici dans une maison de poupée perverse.

Les beaux acteurs devraient savoir que ceux qui les filment le mieux sont leurs pires tortionnaires!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 5 juillet 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s