L’hôpital et ses fantômes, 1998

 

 

The Kingdom

Lars Von Trier

Riget_7_edit

Lars Von Triers a un problème : c’est un surdoué. Comme tous les individus de son espèce, il s’ennuie. Le cinéma normal ne lui permettant plus d’innover, il lui faut se lancer constamment de nouveaux défis. Cette attitude l’a mené loin dans le cynisme et la démagogie (ce n’est pas fini !), le n’importe quoi guette souvent, avec parfois quelques éclairs de génie. Au milieu de ses paris vaseux, une idée, revenir au cinéma classique.

Avec une petite perversion tout de même : il ne s’agirait pas de cinéma ! Le meilleur film de Lars Von Triers, selon moi, est donc une série télévisée, filmée en vidéo.

Le danois intègre ici la leçon apprise par David Lynch avec « Twin Peaks ». La télévision devient un passionnant laboratoire où la narration classique se construit à partir des provocations punk du passé et ouvre la voie pour les expérimentations futures. Le royaume décrit se permet donc d’abriter le gothique, le gore, le burlesque et le spleen synthétique propre à la caméra HD.

On aimerait que Lars y retourne de temps en temps !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 22 février 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s