Piège de cristal, 1988

Die hard

John Mc Tiernan

piege-de-cristal-1988-13-g

McTiernan voulait introduire une caméra expressive dans l’action. Pari mégalo ? En le tenant magnifiquement, le réalisateur s’impose dès lors comme héritier d’Eisenstein et des grammairiens des premiers temps de l’image. Toute sa carrière consistera, dès lors, à retravailler son langage visuel au sein de machines qui avaient, depuis longtemps, appris à se passer de caméra expressive.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 19 février 2013.

Une Réponse to “Piège de cristal, 1988”

  1. Que penser de Die Hard 5?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s