Le fantôme de l’opéra, 1925

The phantom of the Opera

Rupert Julian

Aujourd’hui encore, des gens fatigués tentent de hiérarchiser les arts en plaçant la littérature au dessus du cinéma, comme un duel entre la pensée pure et sa simple représentation.

Tout en plaignant ceux qui ne savent pas lire un bon film, on leur conseillera la comparaison entre l’oeuvre de Gaston Leroux et son adaptation par Rupert Julian.

Le roman français est un puits d’inspiration pour le cinéma et, de fait, a inspiré de grands cinéastes comme d’indignes tâcherons. Rempli d’idées, de concepts, c’est une matrice à fiction… et un mauvais roman!

A lire, «le fantôme de l’opéra» ennuie et agace, presque autant que le film fascine. Leroux possédait une verve feuilletonante, on lui aurait souhaité de devenir scénariste de BD (histoire de mettre tout le monde d’accord dans la hiérarchie des arts). Hélas, l’époque n’était pas au comics et les romans se publiaient en serial dans les journaux. Parfois, ils pouvaient sembler s’inventer au jour le jour, sans soucis de rythme ou de cohérence.

Les gens de cinéma comprirent rapidement l’intérêt qu’ils auraient à s’inspirer d’histoires éternellement à suivre, et se disant que la picturalité de leur discipline pallierait aux faiblesses narratives du matériau. Je pense qu’ils avaient raison. Judex ou Fantomas passionnent dans la poussière granuleuse de l’écran, moins dans les points de suspension de bas de page.

A Gaston Leroux, Hollywood propose ses gros moyens, ses acteurs de génie et même l’une des premières scènes en couleur.

Le lustre chatoyant du théâtre Garnier prend la dimension d’un rêve angoissé et surtout, le fantôme existe. Ce personnage mal défini va devenir Lon Chaney. Formé aux géniaux cauchemars de Tod Browning, l’acteur déploie son art du mime et de la scénographie pour transformer une ombre de roman de gare en personnage de légende. Et ainsi, emmener cette histoire d’opéra vers le spectacle total!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 3 novembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s