New-York Miami, 1934

It happened one night

Frank Capra

Le cinéma américain contemporain peine à raconter des histoires d’amour. Pour paraphraser Céline, 2 heures et la fin du monde pour que Dudule encule Tatave, c’est un peu trop.

Je dois reconnaître que les romances m’ennuient. Paraphrasons à  nouveau, un journaliste à Polanski : pourrez-vous raconter un jour une histoire d’amour normale et heureuse? Réponse : Bien sûr, si mes héros meurent à la fin!

C’est mon caractère, c’est ma vie…

Pourquoi alors parler d’une aimable screwball comedy des années 30?

Parce que tout est question de style. Celui des duettistes Claudette Colbert et Clark Gable qui décident que l’amour ne peut être qu’une blague sans cesse prolongée. Les stars sont glamour mais se veulent clowns avant tout. Certes, Peter embrassera Ellie au bout de 105 minutes mais ils se seront bien amusés entretemps.

Nous même, nous nous serons divertis au point d’oublier que tout cela relevait de la romance… ce prodige là relève du style du cinéaste, Frank Capra!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 9 octobre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s