Casablanca, 1943

Michael Curtiz

Les films ne sont pas uniquement des trains… Ce sont des miroirs, des regards, des proches… Et lorsqu’ils filent dans la nuit, ils nous font oublier l’abandon pour nous ouvrir à de belles amitiés!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 13 septembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s