Parle avec elle, 2002

Hable con ella

Pedro Almodovar

Une amie m’avait un jour glissé que ce cinéaste ne pourrait jamais être vulgaire. L’immense Pedro se met pourtant en danger avec ses histoires d’amour aux confins du sordide et du grotesque. Elle avait néanmoins raison.

Admirateur des sublimes mélo de Douglas Sirk, le cinéaste espagnole peut, désormais, tutoyer son modèle. Comme lui, il sait filmer les peines des hommes au-delà des pulsions qu’elles leur imposent.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 4 septembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s