Docteur Mabuse, le joueur, 1922

Doktor Mabuse, der spieler

Fritz Lang

Alors que la même année, le compatriote Murnau réveillait l’âme des vampires, Fritz Lang synthétisait son goût pour les ombres à travers un personnage clé, le docteur Mabuse. Ce savant fou fait office de révélateur, au sens photographique, des pulsions et phobies d’une société qui préfère le plus souvent ne pas y penser.

La révélation est aussi celle d’un cinéma qui enchevêtre les portes cachées, regards énigmatiques et apparitions nocturnes avec une puissance délirante.

Démiurge insaisissable, la capture de Mabuse ne peut que déployer son génie criminel. C’est encore dans l’asile qu’il maîtrise le mieux le chaos. Son ultime malice étant sa conscience d’incarner le macguffin des horreurs que nous avons en tête.

 
Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 10 août 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s