4 nuits avec Anna, 2008

Cztery noce z Anna

Jerzy Skolimowski

Skolimovski n’avait pas filmé depuis 20 ans, préférant s’investir dans la peinture.

Il est revenu! Je n’avais vu aucun de ses films. Ce conte filmé dans la cendre et la boue, où les voix des hommes ne sont que gémissements et grognements, où la pulsion scopique mène à l’obscénité et au grotesque tout en relevant de la preuve d’amour; ce conte d’une douce angoisse suffit à me faire regretter que le cinéma ait été privé si longtemps de la patte de Jerzy Skolimovski.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 27 mai 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s