Alex, 2005

José Alcala

« Alex » est un film superbe. Un premier film comme on n’en voit pas tous les ans. Un film français qui ne ressemble pas à de la télévision, qui ne se déroule ni au quartier latin ni en banlieue. Un film en prise avec le réel sans prise de tête. Coupant et humble à la fois. Beaucoup de qualités en vérité.

Mais « Alex » aurait pu être nul, on l’aimerait quand même pour Marie Raynal. Ou plutôt, il ne pouvait pas être nul à cause de Marie Raynal. Au-delà de la naissance d’un cinéaste et d’un univers (qu’on a hâte de retrouver par ailleurs), il s’agit ici de la naissance d’une actrice. Une actrice de celles qui transforment les films qu’elles interprètent d’un simple regard.

Si les producteurs et réalisateurs de France ont des yeux, logiquement la face du cinéma français changera dans les prochaines années, au gré des rôles de Marie Raynal.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 18 février 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s